Tighilt-Bouksas

Tighilt-Bouksas

Tighilt-Bouksas est un village Kabyle situé dans la commune de Yakouren.


Apiculture à Tighilt-Bouksas, une opportunité pour les jeunes agronomes

Publié par Horizon sur 22 Février 2016, 09:48am

Catégories : #Tighilt-Bouksas, #kabylie

Apiculture à Tighilt-Bouksas, une opportunité pour les jeunes agronomes

L'apiculture est une activité agricole devenue ces dernières années la plus courtisée par les jeunes et moins jeunes agriculteurs de Tighitl-Bouksas , en raison sans doute de ses avantages en matière de productivité et de ses avantages, notamment dans le domaine de la santé. En effet, trois produits sont extraits des ruches : le miel, le pollen et la cire. L'apiculture est pratiquée autrefois dans des ruches traditionnelles faites en liège jugées par les spécialistes d'incommodes surtout quand il s'agit de la récolte du miel. En plus de l'exiguïté de ces ruches, les abeilles sont exposées à de multiples maladies. Aujourd'hui, l'élevage se fait dans des ruches appelées « longs both » comprenant un corps cullique, une hausse, un couvre-cady et un couvercle, le tout reposant sur un plateau. La ruche est isolée du sol par un pose-ruche métallique. La ruche actuelle préserve la colonie au moment de la récolte, ce qui explique son adaptation au suivi et au traitement contre les maladies.

L'apiculteur doit être en permanence à l'état de veille pour éviter la contamination des essaims par d'éventuelles maladies qui peuvent être néfastes pour ces abeilles. On citera, entre autres, la vavroase, la fausse teigne de la laque américaine.

La vavroase est un parasite qui se nourrit de l'hémolyphe des abeilles qui ne peuvent pas s'en débarrasser. Pour le combattre efficacement, l'apiculteur doit procéder à l'implantation de rubans d'apiston. La deuxième maladie est déclenchée par un papillon parasite appelé fausse teigne. Ce papillon se manifeste par une larve qui se développe aisément dans la ruche en dévorant le miel, la cire, le couvain. La colonie est ainsi détruite. Pour y remédier, il est conseillé à l'apiculteur d'isoler la ruche attaquée et de la nettoyer par des produits de traitement pour éliminer définitivement les larves et les ufs.

L'apiculture est une activité agricole devenue ces dernières années la plus courtisée par les jeunes et moins jeunes agriculteurs des différentes localités de la Kabylie, en raison sans doute de ses avantages en matière de productivité et de ses avantages, notamment dans le domaine de la santé. En effet, trois produits sont extraits des ruches : le miel, le pollen et la cire. L'apiculture est pratiquée autrefois dans des ruches traditionnelles faites en liège jugées par les spécialistes d'incommodes surtout quand il s'agit de la récolte du miel. En plus de l'exiguïté de ces ruches, les abeilles sont exposées à de multiples maladies. Aujourd'hui, l'élevage se fait dans des ruches appelées « longs both » comprenant un corps cullique, une hausse, un couvre-cady et un couvercle, le tout reposant sur un plateau. La ruche est isolée du sol par un pose-ruche métallique. La ruche actuelle préserve la colonie au moment de la récolte, ce qui explique son adaptation au suivi et au traitement contre les maladies.

L'apiculteur doit être en permanence à l'état de veille pour éviter la contamination des essaims par d'éventuelles maladies qui peuvent être néfastes pour ces abeilles. On citera, entre autres, la vavroase, la fausse teigne de la laque américaine.

La vavroase est un parasite qui se nourrit de l'hémolyphe des abeilles qui ne peuvent pas s'en débarrasser. Pour le combattre efficacement, l'apiculteur doit procéder à l'implantation de rubans d'apiston. La deuxième maladie est déclenchée par un papillon parasite appelé fausse teigne. Ce papillon se manifeste par une larve qui se développe aisément dans la ruche en dévorant le miel, la cire, le couvain. La colonie est ainsi détruite. Pour y remédier, il est conseillé à l'apiculteur d'isoler la ruche attaquée et de la nettoyer par des produits de traitement pour éliminer définitivement les larves et les ufs.

Apiculture à Tighilt-Bouksas
Apiculture à Tighilt-Bouksas
Apiculture à Tighilt-Bouksas
Apiculture à Tighilt-Bouksas
Apiculture à Tighilt-Bouksas

Apiculture à Tighilt-Bouksas

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents